L-Acoustics dévoile la version 3.0 de sa plate-forme audio immersive L-ISA

L-Acoustics dévoile la version 3.0 de sa plate-forme audio immersive L-ISA qui intègre de nouvelles fonctionnalités. Pour une immersion du public toujours plus profonde

L-ISA 3.0 Studio

Reconnue pour être l’inventeur du “ligne source” (line array) en 1992, la société L-Acoustics poursuit sur la voie de l’innovation et propose depuis 2016 une solution sonore immersive nommée L-ISA. De la même façon que l’architecture line array s’est généralisée à l’ensemble des systèmes de diffusion, L-ISA ambitionne de devenir le standard de demain en créant une spatialisation beaucoup plus naturelle et offrir à une majorité de spectateurs la possibilité de situer les sons de façon très précise. “Le fait d’entendre le son provenir de l’endroit d’où nous voyons l’instrument est une gymnastique en moins que le cerveau doit réaliseret donc une barrière en moins à l’immersion du spectateur”, explique Christian Heil. Par ailleurs, le spectateur parvient beaucoup plus facilement à différencier les différentes composantes de la masse sonore et à se concentrer sur l’une d’entre elle (la voix ou la guitare, par exemple).

Aujourd’hui, avec la version 3.0, L-Acoustics rend la technologie de sonorisation spatiale encore plus accessible et fournit de nouveaux outils pour faciliter la création et l’automatisation sonore immersive, en live ou en studio : le nouveau moteur FX (X Engine) permet de penser différemment la spatialisation des effets audio. Il décuple la créativité en permettant aux concepteurs de créer des mouvements réactifs et des trajectoires de toutes sortes de façon dynamique pour créer de véritables mouvements organiques. Le puissant moteur FX comprend des commandes et des comportements entièrement personnalisables qui peuvent être appliqués de manière additive à un nombre illimité d’objets, permettant aux mixages les plus simples de prendre vie d’une nouvelle manière.

La fonction de mappage stéréo (Stereo Mapper) s’adresse aux artistes en tournée qui doivent s’adapter à un système immersif lorsqu’ils n’y sont pas préparés. La nouvelle fonction de Mappage stéréo permet d’adapter le contenu stéréo existant à une configuration immersive, sans modifier le mixage original de l’artiste. Stereo Mapper distribue le contenu stéréo vers une configuration L-ISA tout en conservant l’image stéréo et le mixage original. À l’inverse, Stereo Mapper permet d’accueillir des artistes qui préfèreraient se produire en stéréo sans avoir à modifier la configuration L-ISA installée. Stereo Mapper permet aussi d’augmenter la couverture des basses fréquences dans toute la salle en améliorant leur directivité.

Le nouveau générateur de “snapshots” (Snapshot Engine) permet d’en augmenter le contenu et de choisir quelles sources sont visibles à un moment donné, avec quel traitement (délai, réverbération, …). Un nouveau mode d’édition permet aux utilisateurs de visualiser la position des sources audio dans chaque “snapshot”, ou la position d’un objet sur l’ensemble des “snapshots”. Si des modifications sont nécessaires, les utilisateurs peuvent procéder à des ajustements à la volée en mode prévisualisation, sans interruption ni temps d’arrêt.

L’écosystème L-ISA s’ouvre à des applications et des technologies externes. C’est le cas de Mixhalo, système de transmission audio HD sans latence perceptible, qui permet de bénéficier d’un son augmenté lors d’événements en direct. Le contenu audio augmenté de Mixhalo est directement contrôlé à partir du processeur L-ISA pour être diffusé sur les téléphones portables des spectateurs qui peuvent en profiter avec leurs propres écouteurs.

 

Auteur / autrice

  • Nicolas Fandard

    Après un bac scientifique et une expérience à l’université des sciences humaines et sociales, il part sur le terrain à la découverte des métiers techniques de la scène, puis obtiendra plus tard un diplôme de directeur technique et un master en culture et communication. Depuis 1995, il collabore au sein d'équipes techniques œuvrant dans le secteur du spectacle vivant. Il a successivement ou simultanément occupé les postes de technicien lumière, régisseur lumière, éclairagiste, régisseur général et directeur technique. Il occupe actuellement le poste de directeur technique-adjoint à l’EPIC du Domaine d’O (Montpellier) où il organise la mise en œuvre de différents événements culturels. Il s’intéresse à l’utilisation de la LED pour le spectacle vivant dès son apparition dans le domaine de l’éclairage scénique. En 2013, il s’implique dans le fonctionnement d’une nouvelle salle de spectacle uniquement équipée de projecteurs à source LED. Il cultive un esprit critique, tant sur le plan professionnel que personnel, en se préservant des croyances, des conformismes, et de toute pensée dogmatique.

    Voir toutes les publications
Facebook
LinkedIn

à propos de l'auteur

L-Acoustics dévoile la version 3.0 de sa plate-forme audio immersive L-ISA

Facebook
LinkedIn

CONNEXION