France Télévisions préfère les fos/4 panels de ETC pour équiper son tout nouveau studio virtuel

Seulement 4 ans après sa création, la plateforme des studios France Télévisions de Vendargues s’agrandit et crée un plateau fond-vert de 600 m2 à la pointe de la technologie. Pour satisfaire le niveau d’exigence de ce lieu qui permettra de tourner des scènes dans un décor virtuel en temps-réel, les équipes techniques de France Télévisions ont choisi de s’équiper de 46 projecteurs fos/4 panel de ETC.

L’exploitation de ces studios situés à seulement quelques minutes de Montpellier a débuté en 2018 avec la série quotidienne “Un si grand soleil“. Diffusée en avant prime-time sur France 2, la série a rencontré un vif succès, réunissant chaque soir entre 3 et 4 millions de téléspectateurs. Après 3 saisons réussies, le lieu de tournage géré par france.tv studio et la Fabrique France Télévisions s’agrandit pour permettre la réalisation d’autres œuvres de fiction pour les chaînes du groupe mais aussi pour des productions externes comme des longs métrages.

En plus des actuels studios A et B de 1 100 m2 chacun, un studio C de la même taille est en cours de finalisation tandis qu’un studio D, sorti de terre en décembre 2021, sera entièrement dédié à la production virtuelle. Véritable vitrine de la capacité technologique de France Télévisions, il permet de tourner en temps-réel des scènes qui exploitent des décors numériques, affranchissant de nombreuses contraintes liées aux décors physiques. C’est dans ce plateau que les 46 fos/4 panels viennent d’être installés, tous fournis par Texen, distributeur ETC dans le Sud-Est de la France, aidé sur le projet par Alterlite, un autre distributeur ETC en île de France.

Si l’éclairage d’un fond vert est un exercice périlleux, le challenge prend une autre dimension quand il s’agit de temps-réel. Ici, la caméra équipée du StarTracker, un dispositif de tracking
Mo-Sys de dernière génération, filme les acteurs sur le fond vert et les intègre en direct dans les décors virtuels générés par le moteur Unreal Engine. De ce fait, l’incrustation ne passe pas par la case “post-production“ et le fond vert n’a donc pas le droit à l’erreur. Il doit être irréprochable pour que le résultat obtenu sur le plateau soit exploitable comme s’il avait été tourné dans un décor physique.

Pour y parvenir, l’équipe technique des studios a effectué plusieurs essais de projecteurs. Texen qui travaillait déjà avec les studios pour la maintenance des projecteurs a profité de cette phase de tests pour présenter les fos/4 panels. « Nous connaissions leur niveau d’exigence et c’est pourquoi nous leur avons présenté les panneaux ETC, explique Nicolas Bellino, responsable de l’agence Texen de Vendargues. Avec le système LED à 8 couleurs, le projecteur a un spectre extrêmement riche. C’est un argument de taille quand il s’agit d’éclairer les acteurs car ça permet d’obtenir des teintes de peau que nous n’avons pas avec d’autres projecteurs. On s’est alors dit que cette qualité de lumière serait tout autant utile pour répondre aux contraintes de rendu de ce fond vert. »

Philippe Malleck, responsable lumière des studios a adopté sans hésitation cette proposition après les différents essais d’autres types de projecteurs car le résultat est au rendez-vous. « La surface de projection est vraiment uniforme. Avec le spectre très riche des fos/4 panels, nous bénéficions d’un confort d’exploitation. On le voit à l’oscilloscope où la courbe de vert se détache bien de celles de rouge et de bleu, permettant à l’outil d’incrustation de bien détacher ce qui doit être supprimé. Pendant longtemps, les projecteurs LED n’étaient pas assez qualitatifs pour arriver à rivaliser avec les sources traditionnelles mais c’est maintenant le cas. »

En effet, la nouvelle matrice LED développée par ETC joue un rôle fondamental dans le flux lumineux capté par la caméra. Cela se retrouve dans les mesures puisque les fos/4 panels équipés de la dalle LustrX8 (c’est à dire un mélange de 8 LEDs dont le rouge, rouge profond, ambre, vert, vert citron, cyan, bleu, indigo) couvrent 94% de l’espace colorimétrique REC. 2020, la nouvelle recommandation utilisée dans l’audiovisuel pour l’ultra haute définition, quand les panneaux RGBAM concurrents (rouge, vert, bleu, ambre, vert menthe) ne dépassent pas les 87 %.

Si la marque américaine domine depuis 45 ans le domaine du spectacle vivant et voyait déjà plusieurs de ses projecteurs utilisés sur les plateaux TV, cette nouvelle gamme fos/4 est la toute première série de projecteurs spécifiquement conçus pour la production audiovisuelle chez ETC. Pour développer ces nouveaux produits, 3 années de Recherche et Développement ont été nécessaires avec la création d’un nouveau groupe nommé ARG (Advanced Research Group) dont la première mission a été de comprendre ce qui ferait la meilleure lumière pour les caméras.

C’est ce qui a amené le fabricant à concevoir depuis son siège au Wisconsin cette nouvelle matrice qui ajoute une nouvelle LED Deep Red (Rouge Profond) aux 7 autres LED qui équipaient déjà les découpes Source Four LED. Grâce à la Deep Red, la matrice LustrX8 apporte une richesse au spectre en améliorant les tons chair et en donnant une nouvelle profondeur aux bleus, verts et ambres, satisfaisant les chef opérateurs les plus exigeants. Une autre version de dalle est également disponible, la Daylight HDR pour les applications qui ne nécessitent de travailler qu’en blanc variable.

La gamme fos/4 se compose de 3 tailles de projecteurs de type panneaux, les fos/4 panels 8 pouces, 16 pouces et 24 pouces, et d’un Fresnel avec une optique de 7 pouces (qui sera bientôt rejoint par deux autres modèles, avec des ouvertures de 5 et 10 pouces). L’équipe technique du studio a choisi ici la version 8 pouces du panel, le plus petit modèle. En effet, si le modèle de 24 pouces procure 62 000 lumens en sortie ce qui peut être très utile en extérieur, mieux valait ici privilégier la multiplication des sources pour une meilleure homogénéité de la lumière. « Les panneaux 8 pouces sont bien assez lumineux, ils ne jouent d’ailleurs souvent qu’au tiers de leur puissance nominale, commente Philippe. »

Pendant les essais, Nicolas de Texen était accompagné de Philippe Roy, coordinateur de projet terrain chez ETC. « C’est très agréable de savoir que la marque travaille avec ses partenaires et accompagne le déploiement du produit sur le terrain pour répondre à nos demandes spécifiques, poursuit Philippe Malleck. On voit qu’ils maitrisent la technologie LED. Nos anciens fonds verts qui sont éclairés par des projecteurs RVB étaient déjà bons, mais quand on voit maintenant le résultat du studio D avec le fos/4 panel et son système à 8 couleurs, le rendu est incomparable. »

Et si la qualité de rendu est importante pour Philippe, la qualité de fabrication et le support technique le sont tout autant pour Jean-Paul Fauré, directeur de production du site. “Nous avons 260 jours de tournages, avec plus de 3 équipes par jour, soit près de 1000 jours de tournage par an. On ne peut pas se permettre d’avoir le studio à l’arrêt à cause de problèmes techniques. Avoir un produit de qualité et un bon accompagnement de la part de Texen sont des critères rassurants.” Les fos/4 panels, entièrement fabriqués sur les chaînes de production de la marque aux États-Unis ont donc répondu à ce critère, tout comme le support technique de la marque, disponible 365 jours par an, 24h/24.

Les projecteurs devaient également s’attirer les faveurs de l’équipe des effets spéciaux qui vont exploiter le studio. Il s’agit de la société Les tontons truqueurs, pionnière dans le domaine des VFX on set, dans laquelle france.tv studio est récemment entrée au capital.

Les tontons truqueurs exploitent déjà sur la série la technologie de prévisualisation du résultat sur le plateau. Dans les studios A et B, les décors physiques sont entourés de fonds verts, permettant aux techniciens des effets-spéciaux de traiter les extérieurs (fenêtres) et les prolongations de décors (couloirs) de manière virtuelle. Cela offre également la possibilité de faire varier la saison, la météo et l’heure du jour d’un clic de souris, allégeant énormément les contraintes du tournage.

L’équipe VFX devait donc valider les propositions de l’équipe lumière. Le fos/4 panel n’a pas eu de difficulté à passer ces tests, comme nous l’explique Pierre-Marie Boyé, directeur de production de la société Les Tontons Truqueurs. “Ce sont des outils extrêmement précieux de par leur capacité à être pilotés assez facilement. Sans ces panels, on n’aurait pas des fonds verts aussi propres. J’ai fait venir plusieurs collègues d’autres entreprises de VFX et ils sont impressionnés. Ils ont rarement vu un fond vert aussi étale et aussi riche.”

Dans le studio D, le rapport entre réel et virtuel se trouve inversé. Tout le décor est virtuel et l’équipe vient simplement intégrer quelques éléments de décors pour créer des zones d’interaction avec les acteurs, comme une porte ou une fenêtre qu’ils vont ouvrir. Il y a alors un véritable travail de chef opérateur pour faire correspondre les sources lumineuses du plateau aux sources lumineuses présentes dans le décor virtuel créé sur Unreal. Pour mettre en place ces décors virtuels, les VFX travaillent main dans la main avec les équipes des décors et ensemble, ils font correspondre les éléments physiques aux décors virtuels.

Les aménagements du site sur 16 000 m2 au total comportent justement tout le nécessaire, puisque le bâtiment abrite aussi une menuiserie, une serrurerie, un atelier de peinture et un large stock d’accessoires et de mobiliers.

Le site France Télévisions de Vendargues est un magnifique outil au service de la fiction, à la pointe de la technologie, qui voit maintenant sa surface de tournage doublée et qui intégrera très bientôt d’autres aménagements comme un espace post-production de 600 m² avec de nombreux monteurs sur site, pour encore plus de réactivité. Ce lieu ne s’arrête jamais d’évoluer et l’équipe lumière de Philippe Malleck est pleinement satisfaite des fos/4 panels de ETC.

Pour en savoir plus sur la gamme ETC pour la production audiovisuelle et le cinéma, rendez-vous sur studio.etcconnect.com

Facebook
LinkedIn

à propos de l'auteur

Dans la même catégorie